Sur l’immigration, « il n’y a pas de moratoire possible », estime Éric Woerth

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Immigration : "Il n’y pas de moratoire possible", avertit le député LR Éric Woerth

Une fois de plus, l’immigration s’est imposée comme l’un des thèmes centraux du débat - le troisième - qui a opposé les cinq candidats à l’investiture LR pour la présidentielle dimanche soir. Chacun y allant de sa proposition pour limiter l’arrivée d’étrangers dans le pays : du « passeport républicain » défendu par Xavier Bertrand au droit du sang pour lequel milite d’Éric Ciotti, en passant par le système de quotas voulu par Valérie Pécresse, ou encore le « moratoire » de Michel Barnier. Déjà samedi, dans les colonnes du Parisien, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, dénonçait « l’obsession immigrationniste » de son ancienne famille politique, estimant que Les Républicains « singent Zemmour où Le Pen ».

« Gérald Darmanin monte un peu le ton, il était lui-même Républicain il n’y a pas si longtemps, il est ministre de l’Intérieur, il faut qu’il rétablisse l’ordre… déjà dans sa propre pensée ! », a ironisé lundi au micro de « Bonjour chez vous », sur Public Sénat, le député LR Éric Woerth. L’ancien ministre du Budget de Nicolas Sarkozy affiche toutefois une position plus mesurée que celle des candidats à l’investiture de son parti sur ce sujet. « Il y a un niveau d’immigration plus élevé qu’il y a dix ans, mais pas énormément plus élevé. La question c’est celle de l’intégration ou de l’assimilation », estime-t-il. « Toutes les politiques publiques doivent en découler comme les politiques européennes. Il ne peut pas y avoir de politiques migratoires différentes entre les États. »

« Le grand remplacement, ce sera celui de Le Pen par Zemmour ! »

« Il faut une immigration en France. C’est absolument nécessaire, il n’y a pas de moratoire possible », assure Éric Woerth. « Mais il faut une volonté absolue de contrôler cette immigration », assure celui qui est également président de la (...) Lire la suite sur Public Sénat

Grève générale en Guadeloupe : « Les tensions vont crescendo. Ça devient très inquiétant » alerte la sénatrice Victoire Jasmin

Budget 2022 : la majorité sénatoriale confirme la baisse des impôts de production

Jean-Marc Ayrault : « Je suis effrayé » par les tentatives de réhabilitation de « Pétain et Vichy »

Comment concilier sport et philosophie ? Rencontre entre un champion cycliste et un physicien-philosophe

La commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias se met en place

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles