L’Imam Hassan Iquioussen a « quitté le territoire français » selon son avocate

Police officers stand on a street where a house belonging to the family of Iman Hassan Iquioussen is located, in Lourches, northern France, on August 30, 2022. - The Conseil d'Etat (French Council of State) gave its green light on August 30, 2022 to the expulsion of the Iman Hassan Iquioussen decided by French Interior Minister Gerald Darmanin. (Photo by FRANCOIS LO PRESTI / AFP) (Photo by FRANCOIS LO PRESTI/AFP via Getty Images) (FRANCOIS LO PRESTI via Getty Images)

Invitée sur BFM, l’avocate de l’imam Hassan Iquioussen a reconnu qu’elle ne savait pas où se trouvait son client, mais qu’il avait bien quitté le territoire français. Une « victoire » selon Gérald Darmanin, qui a affirmé que l’intéressé serait bientôt arrêté.

Selon son avocate, l’imam Hassan Iquioussen a bien « quitté le territoire français ». Invitée vendredi soir sur BFM TV, Maître Lucie Simon a affirmé ne pas savoir où il se trouvait. « Je ne sais pas où est mon client », a-t-elle assuré,« tout ce que je peux vous dire, c'est qu'il a quitté le territoire français ». Selon elle, l’intéressé, qui est désormais visé par un mandat d’arrêt européen, a pris cette décision pour respecter la décision d'expulsion, confirmée mardi par le Conseil d'État.

Par ailleurs, Me Lucie Simon a dénoncé la « chasse à l’homme » lancée par le Ministère de l'Intérieur, rappelant que les propos polémiques à l’origine de son expulsion étaient anciens et n’avaient fait l’objet d’aucune condamnation. « Ce que dit le ministère de l'Intérieur c'est qu'il faudrait aller le chercher, le faire revenir sur le territoire pour le mettre dans un centre de rétention administrative », a-t-elle estimé. Elle affirme par ailleurs que « Le ministère fait de la politique spectacle, il ne veut pas que mon client respecte la décision ministérielle, il veut que mon client le fasse sous les caméras ».

« Une victoire pour tous les français » selon Gérald Darmanin

Maitre Lucie Simon a également dénoncé l'utilisation du terme « double discours » par le ministère de l'Intérieur. Elle affirme que, dans ses vidéos YouTube, l'imam a bien condamné l'antisémitisme et les attentats commis par Daesh. Et elle a ajouté que ces vidéos n'ont jamais fait l'objet de demande de retrait de l...

Lire la suite sur LeJDD

VIDÉO - L'avocate d'Hassan Iquioussen s’exprime pour la première fois sur BFMTV