L’image de Johnny Hallyday associée à des marques de luxe : un nouveau business étudié par Laeticia

Il ne faut pas que Johnny sombre dans l’oubli. Tel est le mot d’ordre de Michel Jankielewicz, le producteur-réalisateur qui, après avoir travaillé 18 ans aux côtés du Taulier, est devenu le conseiller artistique de Laeticia Hallyday en septembre 2019. À Léna Lutaud, journaliste au Figaro, il révèle leur stratégie pour faire durer la carrière posthume de Johnny Hallyday, décédé dans la nuit du 5 au 6 décembre 2017, le plus longtemps possible : « Il faut faire vivre sa voix et multiplier les prestations scéniques. »

Pour pérenniser la mémoire du rockeur, Laeticia et lui comptent organiser des hommages annuels, comme le rendez-vous du 1er décembre à l’Olympia pour lequel Laeticia puise dans de mystérieux coffres. Plus étonnant, ils étudient également l’idée de « mettre la voix de Johnny sur des campagnes de publicité très élégantes, avec des marques de luxe par exemple. » Une décision surprenante, quand on connaît l’aura populaire du Taulier qui a permis d’augmenter les ventes de la marque de lunettes Optic 2000 jusqu’en 2012, mais qui correspond à l’objectif de créer une mythologie Hallyday. Celle-ci serait illustrée par une comédie musicale qui devrait tourner à partir de 2022-2023 : « Je n’ai pas encore de producteur, de partenaires ni de salle, reconnaît Michel Jankielewicz. Mais le livret est en cours d’écriture. L’idée est de créer une histoire fictive autour des tubes de Johnny Hallyday comme Mamma Mia! la comédie musicale écrite par Catherine Johnson. »

En parallèle, le site

Retrouvez cet article sur GALA