L’hydrogène et le quantique à l’honneur lors du 6ème Forum Startup & Innovation "No limit"

·2 min de lecture

Lors de deux tables rondes organisées par Sciences et Avenir – La Recherche interviendront les experts de ces deux domaines stratégiques, où brillent les scientifiques français, aussi bien au CNRS que dans des agences comme l’Ademe, que dans des startups ou des grandes entreprises comme Atos, Alstom ou Michelin.

Ce mois de mars, Sciences et Avenir titrait en gros caractères , une nouvelle forme d’énergie qui a le vent en poupe. Un plan français de 7 milliards d’euros sur dix ans était annoncé à l’automne dernier, la volonté européenne est réaffirmée pour des partenariats public-privé de grande ampleur. Tout récemment, le CNRS organisait une demi-journée sur le sujet, qui mobilise plusieurs centaines de scientifiques sur des recherches qui demeurent encore fondamentales.

L'ambition de l'Europe dans le domaine de l'hydrogène

Le sujet ne pouvait pas ne pas être au cœur du 6ème Forum Start-up & Innovation, qui se tiendra ce mercredi 24 mars au palais Brongniart, et réunissant des experts de Shanghai à la Silicon Valley, en passant par Tel-Aviv et… Paris. Des échanges qu’il sera possible de suivre en direct, via le player vidéo ci-dessous.

Sciences et Avenir-La Recherche vous invite ainsi à rejoindre la table-ronde (14h55) que j’aurai le plaisir d’animer avec trois spécialistes majeur(e)s du domaine, , qui rappellera l’ambition déclarée de l’Europe dans le domaine, et aussi celle des industriels. "Ils sont prêts à investir 430 milliards d’euros pour les dix prochaines années (avec une aide de l’Europe et des États de près de 25%) pour permettre à la filière européenne d’être à la hauteur des enjeux", dit-elle, tout en rappelant que les start-up peuvent prendre une place de choix dans le dispositif, non seulement sur le plan technique mais aussi pour les services aux utilisateurs.

Alain Aspect, un des chercheurs les plus connus au monde dans le domaine du quantique

Luc Bodineau, de l’Ademe, agence française de la transition énergétique, expliquera comment se développent depuis plusieurs années les technologies de l’hydrogène et des piles à combustible. Quant à Brahim Soua, Alstom, qui suit le projet stratégique pour les régions de France d’installation de trains à hydrogène (ou hybrides avec batteries) qui devraient à terme remplacer les diesels, il fera le point sur les essai[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi