L’humoriste Philippe Caverivière se moque de Damien Abad et se justifie

Photo
AFP/Cnews

POLITIQUE - Oui, on peut rire du handicap. C’est ce qu’assure ce lundi 9 janvier Philippe Caverivière, humoriste de RTL qui a épinglé à plusieurs reprises le député et éphémère ministre Damien Abad. Ce dernier a demandé des « excuses publiques » au chroniqueur qui avait ironisé sur ses « moignons ».

Interrogé sur CNews, Philippe Caverivière assure s’être demandé s’il avait « le droit de faire ces vannes » sur le handicap. La réponse : « Oui. J’ai dit des horreurs devant Théo Curin mais il a rigolé. (...) Quand la vanne est drôle, on y va et on crée un lien avec la personne. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Il a toutefois admis avoir « la dent dure » contre Damien Abad atteint d’arthrogrypose, une maladie neuromusculaire congénitale rare qui se traduit par des déformations et des raideurs articulaires, limitant l’amplitude des mouvements.

« Pourquoi avec Théo Curin et Philippe Croizon [sportifs amputés des quatre membres], le handicap disparait ? Parce que ce sont des personnalités inspirantes pour tout le monde. (...) Avec Damien Abad, on entend autre chose, l’homme politique a meme disparu derrière les affaires », explique-t-il en référence aux accusations de viols et tentatives de viols visant le député de l’Ain.

« Attaques handiphobes »

À l’origine de la colère de Damien Abad, une chronique de Philippe Caverivière qui l’avait comparé vendredi matin à un « pingouin » ayant « la démarche cahotante de ces sympathiques oiseaux ». Jeudi, il avait aussi imaginé une cérémonie des César avec, parmi les révélations masculines, « Damien Abad dans l’étonnant ’’Le moignon, la jupe et la plaignante’’ », une allusion à ses déboires judiciaires.

« Je ne peux pas tolérer que l’on s’en prenne à mon physique d’une manière aussi dégradante et humiliante », a affirmé Damien Abad dans un communiqué. « S’en prendre à mon handicap avec une telle violence (...) est d’une indignité rare et ces attaques handiphobes sont totalement inacceptables », a-t-il ajouté, réclamant également des « excuses publiques ».

« Si Damien Abad s’est senti particulièrement touché par la chronique de Philippe Caverivière, nous en sommes sincèrement désolés », s’était défendu RTL dans une réaction à l’AFP. « Philippe Caverivière est un humoriste dont l’humour doit être pris au second degré » et est d’ailleurs engagé auprès des enfants gravement malades avec l’association Léo, dont il est le parrain.

« J’aimerais m’excuser auprès de tous les pingouins »

Loin de présenter ses excuses, le chroniqueur en a d’ailleurs remis une couche ce lundi sur RTL. « Effectivement, j’ai dit qu’il avait une démarche de pingouin donc j’aimerais m’excuser platement auprès de tous les pingouins qui nous écoutent car aucun pingouin n’a été accusé d’agression sexuelle à ma connaissance », a-t-il taclé, portant un pull au nom de l’association Léo.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Je suis désolé, je n’aurais pas dû ironiser sur Damien Abad et la terrible maladie dont il est atteint, la ’’second-degrite’’ qui est très pénalisante socialement. C’est une atrophie du second degré. Les malades se retrouvent avec des toutes petites capacités humoristiques et ce n’est pas beau à voir », s’est encore moqué Philippe Caverivière.

Qui conclut, toujours plus tranchant : « Au vu des soupçons répétés de comportements inappropriés avec les femmes, son problème n’est pas ses membres invalides mais son membre trop valide. À bon entendeur, salut ! »

À voir également sur Le Huffpost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi