L’humanité va tenter de dévier un astéroïde dans quelques heures

C’est une manœuvre inédite que s’apprête à réaliser la sonde Dart de la Nasa : percuter, entrer en collision volontairement avec Dimorphos, une petite lune en orbite autour de l’astéroïde Didymos. Si ce n’est pas la première fois qu’une sonde s’écrase contre un objet du Système solaire, jusqu’à présent il s’agissait de former un cratère afin d’étudier le sous-sol de la surface, voire récupérer des échantillons de la matière mise à nue : « C’est la première fois que cela est fait pour dévier un astéroïde de sa trajectoire par impact  », nous expliquait récemment Patrick Michel, directeur de recherche au CNRS à l’Observatoire de la Côte d’Azur, responsable scientifique de Hera et coordinateur de la coopération Aida (Dart + Hera)

C’est la première fois que cela est fait pour dévier un astéroïde de sa trajectoire par impact

Bien que l'astéroïde ne représente aucune menace pour la Terre, cette mission testera la technologie qui pourrait être utilisée pour défendre notre Planète contre les risques potentiels d'astéroïdes ou de comètes qui pourraient être détectés à l’avenir, fonçant droit sur nous.

La sonde Dart de la Nasa se prépare à percuter l’astéroïde binaire composé de Didymos et de sa lune Dimorphos. La collision est prévue mardi 27 septembre à 1 h 14 du matin. © Nasa

Depuis le lancement de Dart, l’équipe de navigation de la mission travaille à amener la sonde mais aussi le cubesat italien LiciaCube (déployé depuis Dart la première semaine de septembre), là où ils « doivent » se trouver 24 heures avant l’impact. En effet, depuis son lancement en novembre 2021, la sonde Dart vise l’astéroïde binaire Didymos mais aussi un « carré virtuel » dans le ciel de 15 kilomètres.

Objectifs remplis ! 24 heures avant l’impact, les deux satellites sont en bonne position, ce qui n’était tout de même pas simple. On parle d’un astéroïde situé à quelque 11 millions de kilomètres de la Terre et mesurant seulement 160 mètres de diamètre qui ne dispose pas de phare sur sa surface pour...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura