L'"homme volant" français, Vince Reffet, meurt tragiquement lors d'un entraînement

·2 min de lecture

Vince Reffet, spécialiste des vols en wingsuit ou en jetman  a perdu la vie tragiquement à 36 ans dans un accident lors d’un entraînement à Dubaï.

Lorsque nous l’avions rencontré, en 2017, Vince Reffet et son compère Fred Fugen s’apprêtaient à dévoiler au monde leur plus bel exploit en vidéo. Quelques mois plus tôt, ceux qui se faisaient appeler les «Soul Flyers» avaient réussi à sauter depuis une montagne pour rentrer dans un avion, en wingsuit. Avec son pull de Noël clignotant, confortablement assis sur le canapé d’un café parisien, il avait enchaîné les anecdotes et les blagues avec ce large sourire qui quittait rarement son visage. Mardi, le jeune homme de 36 ans, spécialiste des vols en wingsuit ou en jetman, a perdu la vie à Dubaï, lors d’un entraînement. «C'est avec une tristesse inimaginable que nous annonçons le décès du pilote Jetman, Vincent Reffet, qui est décédé ce matin, 17 novembre, lors d'un entraînement à Dubaï», a déclaré à l'AFP le porte-parole de Jetman Dubaï, Abdallah ben Habtour. «Vince était un athlète talentueux, et un membre très aimé et respecté de notre équipe. Nos pensées et nos prières vont à sa famille et à tous ceux qui l'ont connu et ont travaillé avec lui», a-t-il ajouté. L'accident, qui s'est produit sur la base Jetman dans le désert en périphérie de la ville, fait actuellement l'objet d'une enquête, a indiqué Abdallah ben Habtour.

Un drame pour les proches de celui qui avait débuté le parachute à l’adolescence et effectuait depuis, seul ou avec son camarade de vol, les plus grands défis. Pour lui, les peurs et le danger devaient toujours se transformer «en bonne énergie». «Le risque zéro n’existe pas, évidemment. Quand on part et qu’on saute de la falaise, on a un parachute de base-jump. Si tu arrives fort sur l’avion et que tu t’assommes et que tu tombes dans les pommes, personne ne va aller ouvrir ton parachute», nous(...)


Lire la suite sur Paris Match