“L’homme le plus sale du monde” est décédé à l’âge de 94 ans

Pexels

Il avait refusé d'utiliser de l'eau et du savon pendant plus d'un demi-siècle. Mardi 25 octobre, l’agence officielle iranienne Irna a annoncé mardi le décès d’Amou Haji, surnommé l’homme “le plus sale du monde”. Âgé de 94 ans, l’Iranien est mort dimanche dernier dans le village de Dejgah, située dans le sud du pays.

L’homme était connu pour vivre dans des conditions compliquées. Selon la presse locale, il se nourrissait majoritairement de carcasses d’animaux et buvait de l’eau non potable. Dans une interview, du Tehran Times en 2014, il avait révélé qu’il mangeait beaucoup de porc-épic, et qu'il vivait entre un trou dans le sol et une cabane en briques construite par des voisins. Il avait confié aux journalistes que ses choix de vie singuliers résultaient de "revers émotionnels" survenus pendant son enfance, lit-on sur le site de la BBC.

Il aurait passé plus d’un demi-siècle sans se laver, lui laissant une peau couverte de "suie et de pus", raconte l'Irna qui ajoute qu’il aimait aussi beaucoup fumer, parfois plusieurs cigarettes en même temps.

Dans le village, plusieurs tentatives avaient été menées pour l’inciter à se laver et lui offrir de l'eau potable, mais Amou Haji refusait et préférait conserver ses habitudes.

Comme l'informent les médias locaux, Amou Haji a finalement succombé à la pression et s'est lavé il y a quelques mois. Il est tombé malade peu de temps après. La cause de son décès n’a pas été révélée.

Ça peut aussi vous intéresser :

Pourquoi ne faut-il pas se laver (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Peut-on guérir du psoriasis ?
Paracétamol : les pharmaciens ne vous donneront pas plus de deux boites cet hiver
Quelle est la bonne dose d’activité physique ?
FIV : la consommation régulière d’alcool réduit les chances de tomber enceinte
5 conseils pour choisir le bon gras