L’histoire de nos très lointains ancêtres : 2 milliards d’années résumées en 4 étapes

Walter B. Myers / Novapix / Leemage via AFP

De 2,3 milliards d'années à 541 millions d'années, l'histoire de nos ancêtres microscopiques (eucaryotes) est encore mal connue. Avec la littérature scientifique, des chercheurs proposent de raconter cette longue histoire en quatre chapitres.

Apparus il y a plus d'1,5 milliard d’années (Ga), les eucaryotes sont les organismes dont le matériel génétique est contenu dans un noyau au sein de leur(s) cellule(s), contrairement aux procaryotes (notamment les bactéries). Ils incluent ainsi de nombreux groupes : animaux, plantes, champignons et bien d’autres encore. Au cours de ces 540 derniers millions d’années (Ma), de nombreux eucaryotes ont été préservés à l’état fossile. Mais avant cette date, jusqu’à l’apparition de leurs premiers représentants, leur histoire reste encore peu claire. Une étude publiée en août 2022 dans la revue Precambrian Research par une équipe de chercheurs chinois propose de mieux en comprendre les principaux chapitres après avoir passé en revue la littérature scientifique.

Fossiles, biomarqueurs et horloge moléculaire pour raconter une longue histoire

Les fossiles sont les éléments les plus importants pour reconstituer l’histoire du vivant. Pourtant, l’étude des premiers eucaryotes connus se heurte à des difficultés. Tout d’abord, il s’agissait d’organismes souvent de petite taille, ce qui les rend difficiles à repérer. Ensuite, ils ne se préservent facilement, ce qui fait que leurs fossiles sont relativement rares. Enfin, des structures fines comme des épines sur les parois des cellules, considérées comme caractéristiques des eucaryotes, peuvent être détruites au fil du temps. Ces inconvénients font qu’il est difficile de trouver, d’identifier des fossiles d’eucaryotes très anciens et donc de reconstituer avec précision une histoire qui pourrait avoir duré deux milliards d’années.

Pour essayer de compenser ces défauts, les auteurs ont recensé dans la littérature scientifique les traces de biomarqueurs. Ce sont des molécules organiques complexes, dont certaines ne sont produites que par les eucaryotes (comme les stéranes) et qui peuvent laisser des traces dans les roches, même après des centaines de millions d’années. Les identifier signifie qu’il y avait des eucaryotes dans l’enviro[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi