L’heure d’été, c’est du mauvais côté

Libération.fr


Le passage à l’heure d’été a lieu ce week-end. On vous entend déjà vous poser la question fatidique sur l’heure de sommeil en plus ou en moins, alors on anticipe : la grasse mat, c’est mort. A 2 heures, il sera déjà 3 heures. Un bonheur n’arrivant jamais seul, on rappellera que, selon une étude américaine, il y aurait 25% d’infarctus en plus le lundi suivant le passage à l’heure d’été. Restez sous vos couettes jusqu’à l’heure de l’apéro.



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Rapt Enlevé au Tchad, retenu au Soudan
Plat Le chômage stable en février
3,4 %
Guyane Le mouvement contre les «retards structurels» se propage
JP Géné, dernier service

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages