Voici l’heure de dîner à ne pas dépasser pour éviter de stocker des graisses

![CDATA[Shutterstock]]

Dans le monde, plus de 650 millions et de personnes sont obèses et 1,9 milliards sont en surpoids selon l’OMS, soit 39% des adultes de plus de 18 ans. En France, l’obésité concerne 17% des adultes. Une pathologie qui augmente significativement les risques de diabète, cancer, maladies cardiovasculaires et autres maladies potentiellement mortelles. Chez l'adulte, l'obésité est définie par un IMC de 30 ou plus. Et d’après une étude publiée dans la revue Cell Metabolism, le risque d’obésité pourrait être aggravé par l’heure à laquelle on prend son dîner avant d’aller se coucher. Si ce constat était déjà connu, les chercheurs du Brigham and Women’s Hospital ont voulu comprendre pourquoi.

En effet, manger (trop) tard réduirait la combustion des calories, augmenterait la faim et provoquerait des changements dans les tissus adipeux, ce qui peut contribuer à la prise de poids. Un dîner tardif pourrait aussi avoir un impact sur les hormones régulatrices de l’appétit, la leptine et la ghréline.

I am so happy and proud to be coauthor in this study lead by Frank Scheer and Nina Vujović, in @Cell_Metabolism
Which show converging mechanisms by which late eating may result in positive energy balance and increased obesity risk.https://t.co/nWtuQKYvwM

— Marta Garaulet (@martagaraulet) October 5, 2022

"Dans cette étude, nous avons demandé : "L'heure à laquelle nous mangeons est-elle importante lorsque tout le reste est cohérent ? Et nous avons constaté

(...)

Lire la suite sur Topsante.com

Covid-19 : comment la pandémie a modifié certains traits de notre personnalité ?
Quelles céréales augmentent le risque de maladie cardiovasculaire ?
La dépression post-partum, ce n'est (peut-être) pas que dans la tête
Covid-19 : un nouveau médicament aurait le potentiel de retourner le virus contre lui-même
CHIFFRES COVID FRANCE. Ce 5 octobre 2022 : cas, décès, les infos du jour en direct