Quand l’habitat indigne menace la santé

La rédaction d'Allodocteurs.fr
En France, on estime qu'un million de personnes, dont 300.000 enfants, s'exposent a des problemes de sante a cause d'un logement insalubre.

Près de Paris, Fabrice, sa femme et leurs enfants vivent à cinq dans une seule pièce de 15m2. Ils paient à leur propriétaire 510 euros de loyer non déclaré. Un loyer élevé pour un appartement en mauvais état... A cause de l’humidité, des poussières de plomb se dégagent des peintures abîmées. Mais la famille n’a pas d’autre solution : son seul revenu, c’est le salaire d’agent d’entretien de la mère.

La famille vit dans cette atmosphère toxique depuis cinq ans. Mais le propriétaire refuse de mettre son logement aux normes, et se contente d’un coup de peinture de temps en temps. "Ils ont remis de la fibre par-dessus", explique Fabrice. "Ils ont repeint et, comme il y a des bulles, ça ne tient pas. Le plomb est juste derrière, donc c’est comme s’ils n’avaient rien fait du tout. Là, ça s’écroule de partout. Il n’y a rien qui tient", poursuit-il.

Le fléau du saturnisme

L’intoxication par le plomb engendre le saturnisme, une maladie qui touche essentiellement les enfants. Lorsqu'un médecin a proposé de faire un examen poussé pour Sabrina, Sam et Yanis, le petit dernier de 20 mois, Fabrice a tout de suite accepté : "C’est là qu’on a su qu’ils avaient du plomb dans le sang. Le plus atteint, c’est Yanis, qui a 114 microgrammes par litre de sang." C’est plus de deux fois le taux autorisé en France.

La Dre Mady Denantes connaît beaucoup de familles pauvres concernées par le saturnisme. "Quand un enfant avale du plomb, ce plomb passe dans le sang. Après, il va dans (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi