Dans l’Hérault, de mystérieuses disparitions en série de chats

Plus de 100 chats ont disparu en quelques mois entre Gignac et Pézenas. (Photo d'illustration)  - Credit:SYLVIE CAMBON / MAXPPP / PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP
Plus de 100 chats ont disparu en quelques mois entre Gignac et Pézenas. (Photo d'illustration) - Credit:SYLVIE CAMBON / MAXPPP / PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP

Vent de psychose chez les propriétaires héraultais de chats. Depuis quelques mois, un individu malveillant sévit dans le département, kidnappe les chats, les libère mutilés ou bien ne les relâche jamais. Depuis le début de l'année, plus d'une centaine de chats ont disparu entre Gignac et Pézenas, rapporte Le Parisien. D'autres félins sont rentrés chez eux, mais avec des traces de tortures. Un habitant de Plaissan a témoigné auprès du Parisien expliquant que son chat est rentré à la maison avec « le syndrome de la queue de cheval qui déconnecte le système nerveux de l'animal ». Il a dû le faire euthanasier par un vétérinaire.

« À Clermont-l'Hérault, au moins huit chats ont disparu… Les gens parlent, sans preuve, d'un trafic pour des laboratoires en Espagne. Je suis terrifiée », confie, pour sa part, une membre de l'association Les Chats du Clermontais.

« Il y a forcément une organisation derrière tout ça »

Face à la recrudescence de cas, les propriétaires de chats s'inquiètent et espèrent que les forces de l'ordre vont les aider. « Plus d'une centaine de chats ne disparaissent pas comme ça. […] Compte tenu de l'ampleur du phénomène, il y a forcément une organisation derrière tout ça », assure Annie Benezech, directrice du refuge de la SPA à Montpellier.

À LIRE AUSSIChats « maltraités » à Besançon : les 39 félins ne seront pas saisis

Un dossier a été constitué avec différents témoignages et transmis au parquet. Annie Benezech envisage même se porter partie civile [...] Lire la suite