Dans l’Hérault, une méthode simplifie les textes administratifs pour les handicapés intellectuels

"C’est compliqué", constate Elodie qui tient une brochure entre ses mains. Les phrases sont beaucoup trop longues et certains mots manquent de simplicité. Alors avec ses collègues de l’ESAT (Établissement et Service d’Aide par le Travail) de Castelneau-le-Lez, elle va traduire ce document incompréhensible en FALC pour les personnes qui sont comme elle, en situation de handicap intellectuel. Cette méthode, qui est aussi utile pour les illettrés ou les étrangers, consiste à retranscrire en langage courant des textes trop élaborés. "C’est un outil d’intégration puissant mais qui n’est pas assez connu", regrette Elodie Frasquet, opératrice FALC. A l’ESAT de Castelenau-le-Lez, Elodie et ses camarades ont tous suivi une formation FALC. Ils sont aujourd’hui des experts en transcription. Ils simplifient tout type de textes, revues et brochures, de manière collective, lors d’ateliers animés par Elodie Frasquet. Une compétence qui a séduit Place Beauvau : le ministère de l’Intérieur leur a confié la traduction en FALC des attestations de déplacements et de couvre-feu. Une belle reconnaissance pour toute l'équipe.