L’œil sur le Front Quand Collard veut «virer» Philippot

Libération.fr

Mises en sommeil depuis le début de la campagne, les tensions internes du FN refont surface. L’étincelle : un livre récent, Philippot Ier, le nouveau visage du Front national (Astrid de Villaines et Marie Labat, éd. Plon), le premier entièrement consacré à la carrière du vice-président frontiste. A son rôle clé au FN, à sa proximité avec Marine Le Pen, mais aussi aux virulentes critiques dont il fait parfois l’objet au sein du mouvement. Par exemple de la part du député Gilbert Collard, l’un de ses plus vigoureux contempteurs : «Si Marine ne remporte pas la présidentielle, [Philippot] va s’en prendre plein la gueule», confie-t-il aux auteures, se disant prêt à entrer au comité central du parti pour le «virer». Brutale, la citation n’est guère douteuse, tant est notoire l’inimitié entre les deux hommes. Elle a pourtant été rapidement démentie par plusieurs cadres frontistes, lundi matin, dont les deux intéressés : «Pas de chance, on est plus futés que ça. Tout cela est bidon», a tweeté Philippot. «Faut pas répéter toutes les bêtises, cela rend idiot», a de son côté commenté Collard. Quant au secrétaire national aux fédérations, Jean-Lin Lacapelle, il ne voit dans l’épisode que «manips et mensonges de campagne» : «Florian est et restera un élément incontournable du succès. N’en déplaise aux calomniateurs.» Rendez-vous dans quelques mois pour s’en assurer. D.Al.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Yoni Palmier, «le tueur à la moto», jugé en appel
Handicap
Disparition Joseph Maggiori, directeur artistique du «Figaro Magazine»
«Il faut que [Manuel Valls] mouille la chemise dans la campagne [de Benoît Hamon].»
«Si c’est vraiment Macron-Le Pen, on n’est pas dans la merde»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages