L’extinction de l’humanité par l’impact d’un astéroïde géant est une hypothèse réaliste

Il y a 65 millions d'années, une collision entre la Terre et un objet d'environ 10 kilomètres de diamètre aurait entraîné l’extinction du Crétacé provoquant la disparition d’environ 75 % de toutes les formes de vie. Si de nombreuses études sur le risque d'impact des astéroïdes ont été publiées, peu ont abordé le risque posé par les astéroïdes géants ou les comètes géantes de longue période (LPC), c’est-à-dire supérieure à 200 ans. Ces comètes, moins souvent citées que les astéroïdes, représentent une menace majeure pour l’humanité. En effet, pour les 100 ans à venir, la probabilité d’impact est plus forte avec les comètes à longue période que pour les astéroïdes géants, car aucun parmi les centaines d’astéroïdes recensés n'est sur une trajectoire proche de celle de la Terre, alors que pour les LPC on ne connaît pas leur trajectoire. Néanmoins, elle est beaucoup plus forte sur le long terme, avec près d'un risque sur 10 dans le prochain milliard d'années.

Jean-Marc Salotti, Professeur des Universités à Bordeaux INP, membre de l'International Academy of Astronautics et de l'association Planète Mars, s’est intéressé au risque d'extinction de l'humanité par l’impact d’un objet géant, qui pourrait être un astéroïde ou une comète, dont la taille serait dix fois plus grande que celle de l’astéroïde qui a causé la fin du règne des dinosaures. Si un objet de quelque 100 kilomètres de diamètre venait à impacter la Terre, la planète deviendrait inhospitalière, provoquant ainsi l'extinction de nombreuses formes de vie, dont l'espèce humaine. Dans son étude, Jean-Marc Salotti, aidé par Sean Raymond du Laboratoire d'astrophysique de Bordeaux, s’est focalisé principalement sur la probabilité d'impact des astéroïdes géants ou des comètes LPC, le temps d’avertissement, la capacité de déviation et le risque d'extinction de l'humanité par impact.

Jean-Marc Salotti a extrapolé le nombre de comètes LPC géantes à partir d'un modèle existant. Il y en aurait environ 1.500 de taille...
Jean-Marc Salotti a extrapolé le nombre de comètes LPC géantes à partir d'un modèle existant. Il y en aurait environ 1.500 de taille...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles