Publicité

L’expulsion de Mahjoub Mahjoubi confirmée par le Conseil d’État

L'arrêté d'expulsion de Mahjoub Mahjoubi pris le 22 février dernier a été confirmé par le Conseil d'État ce vendredi 29 mars. L’instance a rejeté la requête en référé déposée par l'imam du Gard, ce qui rend son expulsion vers la Tunisie désormais définitive. Le Conseil d'État a considéré que « certains propos » proférés par Mahjoub Mahjoubi représente, en raison du caractère public et de son poste notamment, « des actes de provocation explicite et délibérée à la discrimination, à la haine ou à la violence ».

« Vous n'avez pas fini d'entendre parler de Mahjoub Mahjoubi », a-t-il assuré

Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, l’imam du Gard désignait, en marge de prêches, le drapeau français comme un « drapeau satanique », qui n’a « aucune valeur auprès d’Allah ». Son avocat, Me Samir Hamroun, avait dénoncé une « manœuvre politique » à l’égard de son client. Selon lui, Mahjoub Mahjoubi ne maîtrise pas parfaitement le français et n'a pas voulu « porter atteinte au drapeau tricolore et aux valeurs républicaines ».

Ce vendredi, le principal intéressé a pourtant réagi à la décision du Conseil d'État au micro de BFMTV. « Vous n'avez pas fini d'entendre parler de Mahjoub Mahjoubi, cela va continuer », a-t-il notamment argué. L’imam assure que lui et ses proches ne « baisseront pas les bras » dans cette affaire.

De son côté, Gérald Darmanin s’est félicité, sur les réseaux sociaux, d’« une victoire importante contre l'islam radical ». Le ministre de l’Intérieur avait lui...


Lire la suite sur LeJDD