L’Exploratorium : première carte du ciel et prémices de l’astronomie

·2 min de lecture

Il est fort à penser que nos ancêtres, dès la préhistoire, observaient le ciel et que la danse des étoiles ainsi que les phases de la Lune ont dû rythmer leurs vies. Découvert en Allemagne en 1999, un disque de bronze datant de 1600 avant J.-C. témoigne d’une connaissance astronomique rudimentaire et du rôle central que devait jouer le mouvement des astres dans l’organisation des anciennes sociétés. Le disque de Nebra représenterait ainsi la première carte du ciel.

Une carte du ciel vieille de 3.600 ans

Trente centimètres de diamètre et deux kilos, voilà les mensurations de l’objet en bronze retrouvé à Nebra-sur-Unstrut (Allemagne). Le disque est incrusté de plaques d’or de différentes tailles que les scientifiques supposent être des représentations des astres : 32 petits points figurant des étoiles, Pleine Lune et croissant de Lune. Deux arcs de cercle sont également figurés : l’un strié et l’autre décrivant un arc de 82°. En face de ce dernier, de manière parfaitement symétrique, on devine la trace d’un arc similaire désormais disparu.

Disque de Nebra, première carte du ciel connue à ce jour. On remarque immédiatement la Pleine Lune et le croissant de Lune, ainsi que l’amas des Pléiades entre les deux. © Anagoria, Wikimedia Commons, CC by 3.0
Disque de Nebra, première carte du ciel connue à ce jour. On remarque immédiatement la Pleine Lune et le croissant de Lune, ainsi que l’amas des Pléiades entre les deux. © Anagoria, Wikimedia Commons, CC by 3.0

L’objet est tellement surprenant que les chercheurs ont longtemps considéré qu’il s’agissait d’un faux. Mais les différentes analyses et datations isotopiques réalisées attestent que le disque de Nebra aurait bien été façonné à l’âge de bronze, 1.600 ans avant notre ère.

Si la forme circulaire, les points dorés et le croissant font immédiatement penser à une carte céleste, les scientifiques vont beaucoup plus loin. L’organisation de sept des petits points est en effet similaire à celle retrouvée sur certains bas-reliefs hittites, en Turquie, et pourrait représenter la constellation des Pléiades. Les scientifiques débattent cependant de l’interprétation à donner aux deux arcs de cercle positionnés sur le bord du disque. L’arc...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles