L’Exploratorium : les impressionnantes boules de grès de Saint-André-de-Rosans

La France est riche en curiosités géologiques parfois peu connues et pourtant spectaculaires. À proximité du village de Saint-André-de-Rosans, dans les Hautes-Alpes, se trouvent ainsi des concrétions gréseuses bien particulières, qui méritent le détour.

Ces boules de 1 à 2 mètres de diamètre qui semblent sortir de terre ne sont en rien des œufs de dinosaure ! Elles n’ont pas non plus été façonnées par la main de l’Homme, même si leur régularité pourrait le faire penser. Non, il s’agit bien de sphères d’origine naturelle et plus précisément de concrétions diagenétiques de grès.

Photographie d'une boule de grès visible à proximité du village de Saint-André-de-Rosans. © 2016 Pierre Thomas, https://planet-terre.ens-lyon.fr
Photographie d'une boule de grès visible à proximité du village de Saint-André-de-Rosans. © 2016 Pierre Thomas, https://planet-terre.ens-lyon.fr

Ces formations géologiques font partie d’une série sédimentaire déposée à l’Albien, soit il y a environ 100 millions d’années. Très surprenante, la formation des boules de Rosans reste cependant encore énigmatique.

Du sable transformé en grès

À l’origine, le banc gréseux qui les contient et sur lequel l’on peut se promener n’était rien d’autre qu’un dépôt de sable, comme on peut en trouver au niveau du littoral. À l’Albien, la région était en effet immergée sous les eaux d’un ancien océan. Le sable à l’origine des boules était alors déposé sur la pente d’une fosse marine, appelée fosse vocontienne. Ces dépôts de sable sont le résultat d’avalanches sous-marines, atteignant un milieu profond normalement dominé par une sédimentation marneuse, que l’on peut notamment observer sur le site, à la base et au toit de l’unité de grès.

L’enfouissement lié à l’accumulation progressive de nouveaux sédiments a ensuite entraîné le début de la diagenèse, qui regroupe l’ensemble des processus menant à la transformation de sédiments meubles en roches dures. On parle de lithification. Dans le cas du site de Saint-André-de-Rosans, il s’agit donc de la transformation d’un dépôt de sable en grès. La diagenèse s’accompagne ainsi d’une compaction mécanique liée à...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles