L’Exploratorium : embarquez avec Magellan et découvrez les outils de navigation des premiers grands explorateurs

·2 min de lecture

S’il ne fait aucun doute que Magellan s’est lancé dans l’aventure par envie d’exploration, l’objectif du voyage était avant tout commercial : ouvrir une route maritime en découvrant une façon d’accéder à l’Asie par l’Ouest et non par l’Est. Ce chemin permettrait ainsi à l’Espagne d’avoir accès aux épices si prisées sans avoir à traverser l’océan Indien, alors sous contrôle portugais.

Quel fut le voyage de Vasco de Gama ?

Un voyage de trois ans dans l’inconnu

Les précédentes explorations de la côte sud-américaine laissent en effet supposer à Magellan qu’il existe un passage à travers ce que l’on appelle à l’époque le « nouveau continent », permettant de relier l’Atlantique et le Pacifique par la voie maritime. Le voyage, dont Magellan ne verra malheureusement pas le bout, durera trois années. Trois années jalonnées de mutineries, de naufrages, de maladies et d’affrontements avec les populations des îles, durant lesquelles l’équipage réussira néanmoins la traversée complète de deux océans et découvrira le fameux détroit de Magellan, passage tant espéré situé à l’extrémité sud du continent américain. Comment, avec les connaissances et les moyens de l’époque, cet exploit a-t-il été possible ? Quels outils et techniques de navigation ont permis à ces navigateurs d’arriver à bon port ?

Route suivie par Magellan et son équipage. © Sémhur, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0
Route suivie par Magellan et son équipage. © Sémhur, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0

Car, si aujourd’hui le positionnement par GPS guide avec précision les navires, la cartographie des océans et des continents était loin d’être complète au XVIe siècle et les moyens pour s’orienter étaient rudimentaires. Rudimentaires mais suffisamment ingénieux pour permettre la traversée de part en part de deux immenses océans.

Mesurer le cap et le temps, deux éléments essentiels

À l’époque, les marins naviguaient principalement « à l’estime ». Les pêcheurs, à force de pratiquer les mêmes routes maritimes, arrivaient à se repérer grâce aux reliefs du littoral dès qu’ils pouvaient l’apercevoir. Pour garder le...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles