L’Exploratorium : le Chenaillet, petite balade sur de la croûte océanique

Cachée à l’abri des regards à plus de 4.000 mètres sous les eaux, la croûte océanique est une abstraction pour beaucoup de monde. De composition très différente de la croûte continentale sur laquelle nous nous tenons, elle représente pourtant plus de 70 % de l’écorce terrestre. Malheureusement, nous avons rarement l’occasion de l’observer, et encore moins de marcher dessus ! Et pourtant, il existe en France un endroit où cela est possible. Et nul besoin de palmes ni de tuba ! Direction… les Alpes et plus précisément, le mont Chenaillet !

Un petit morceau de croûte océanique à 2.650 mètres d’altitude

Site emblématique de la région de Montgenèvre, le Chenaillet a longtemps été l’une des références scientifiques pour étudier la croûte océanique. Car, au beau milieu des Alpes, se trouve un petit morceau de socle basaltique quasiment intact, vieux de plus de 155 millions d’années. Accessible facilement par plusieurs sentiers de randonnée, le Chenaillet est l’occasion de découvrir, au beau milieu des paysages alpins, la relique du fond d’un ancien océan désormais disparu.

Les ophiolites du Chenaillet. © Florent Figon, Flickr, CC by-sa 2.0
Les ophiolites du Chenaillet. © Florent Figon, Flickr, CC by-sa 2.0

Culminant à 2.650 m d’altitude, le mont Chenaillet fait aujourd’hui partie du massif du Queyras, dans les Hautes-Alpes. Pourtant, les roches qui composent cette montagne se sont formées à plusieurs kilomètres sous la surface d’un océan qui a existé bien avant la formation des Alpes. Car le Chenaillet doit sa position désormais en altitude aux colossales forces compressives qui ont formé cette chaîne de montagnes. Les roches qui composent ce mont n’ont ainsi rien à voir avec l’orogenèse alpine. Elles se sont retrouvées là un peu par hasard. D’ailleurs, en arrivant sur le site, on note immédiatement la singularité du paysage.

Une traversée complète d’une croûte océanique

En montant vers le sommet, on traverse une formation géologique de couleur vert-sombre, friable, avec un relief plutôt mou. Ce sont des serpentinites, des roches du...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles