L’expansion des mines de charbon en Allemagne en timelapse

Les images de la bataille de boue qui s’est jouée ce week-end du 14 et 15 janvier aux abords du village de Lützerath (Allemagne) entre activistes écologistes et forces de l’ordre ont fait le tour des réseaux sociaux. Au cœur du combat : l’exploitation invasive d’une immense mine de charbon — du lignite, plus exactement, ce qui est pire encore pour le climat ! — à ciel ouvert, la mine dite de Garzweiler II. Juste de l’autre côté de l’autoroute par rapport à une première mine de charbon exploitée depuis 1983, la mine de Garzweiler I.

En ce début de semaine, place à d’autres images. Celles des paysages et des villages détruits par l’expansion de cette mine — et d’autres — au fil des années.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Pour permettre aux mines de Garzweiler de prendre toujours plus d’ampleur, là comme ailleurs en Allemagne, des villes ont été rayées de la carte. Des gens « transplantés » aux frais du géant de l’énergie RWE.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des timelapses montrent aussi comment la mine à côté de Lützerath s’est déjà étendue et déplacée.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura