L’Eurovision Junior livre tous ses secrets : "C'est un moment historique pour la France !"

·1 min de lecture

Entre crise sanitaire et logistique colossale, la venue des 18 pays participants à l’Eurovision Junior s’annonce dantesque. "C'est un moment historique pour la France. Je suis en apnée ! confie Alexandra Redde-Amiel, cheffe de la délégation française et directrice des divertissements de France Télévisions. Le travail a commencé depuis la victoire de Valentina le 29 novembre dernier. Organiser un show comme celui-là en France, c’est unique et fou. C’est 10 jours de travail non-stop : il y a l’arrivée des 18 délégations, la cérémonie d’ouverture, la fierté d’accueillir toute cette Europe mais aussi de faire rayonner les talents français hors de la France. Je ne dors pas beaucoup !". Cette année, l’Eurovision Junior verra le retour de 8 pays dont l’Italie et l’Albanie, dans la sélection. Les 19 pays se produiront à la Seine Musicale à Paris devant 3200 spectateurs et plus de 32 millions de téléspectateurs à travers toute l’Europe.

Un décor hommage à la capitale

Entre les murs de la Seine Musicale à Paris trônera le jour J une scène spécialement pensée pour l’occasion et mesurant 20 mètres de long sur 30 de large. Les clins d’œil à la ville Lumière y seront multipliés, comme cette structure rappelant le pont Alexandre III, qui sera accolée à la scène pour accueillir la fameuse "green room", l’espace dans lequel les candidats attendent leur passage mais également leurs résultats. Le tout sera surmonté d’une coupole rap... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles