L’Espagne fait face à des vagues de canicule meurtrières

Les vagues de chaleur font des ravages en Espagne, un pays qui connaît sa troisième vague ces jours-ci. Selon le ministère de la Santé, qui lui-même le tient de l’institut de santé Carlos III, la surmortalité due à la chaleur historique a atteint 2 124 personnes au cours du mois de juillet.

Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

Il ne s’agit pas de statistiques à proprement parler, ni d’un nombre de victimes enregistrées au cas par cas. C’est une estimation de surmortalité, incluant le nombre de décès attendus ou probables liés aux vagues de chaleur, au cours du mois de juillet, le plus assassin de ces dernières décennies.

À titre de comparaison, cette surmortalité était de 568 personnes l’an dernier à la même période et de 581 personnes en 2020, ce qui veut dire presque le triple des deux années antérieures. Et pour les autorités sanitaires, c’est un signe extrêmement préoccupant de l’impact de la chaleur sur la santé humaine.

► À lire aussi : L'Europe occidentale accablée par la canicule et les feux de forêt

Du jamais vu depuis 1941

Pour ce mois de juillet, on note que 90% de ces victimes ont plus de 70 ans, dont une majorité de personnes de plus de 85 ans. On note aussi qu’il y a plus de femmes que d’hommes. Cette deuxième vague de chaleur, en juillet, est la plus intense et la plus longue depuis 1941.

Quant à la troisième vague de chaleur, on connaîtra le mois prochain son impact sur la santé et sur la mortalité. Actuellement, 42 des 50 provinces espagnoles ont été mises en état d’alerte.

Pénurie de glaçons


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles