L’Espagne commémore les 20 ans du naufrage du «Prestige»

© Spanish Armada/Getty

L’Espagne commémore les 20 ans de sa pire tragédie environnementale. Le naufrage du pétrolier Prestige au large des côtes de Galice, au nord-ouest de la péninsule, avait souillé 170 kilomètres du littoral en déversant près de 63 mille tonnes de fioul et provoqué une mobilisation citoyenne inédite pour sauver la faune marine et nettoyer les côtes. Une catastrophe qui est restée gravée dans les mémoires.

Avec notre correspondante à Madrid, Diane Cambon

« Nunca Mais. » « Jamais plus. » Ce slogan en galicien scandé dans les manifestations et adressé aux autorités résonne encore pour tous les espagnols deux décennies après la plus tragique des catastrophes écologiques. Personne n’a oublié la gestion de cette crise par le gouvernement de José Maria Aznar qui, durant plusieurs jours, a refusé de reconnaître l’existence d’une marée noire.

Critiques

L’exécutif conservateur de l'époque avait largement été critiqué pour avoir décidé d’éloigner le Prestige alors qu’il perdait déjà du fioul. La marée noire s’était alors étendue sur des centaines de kilomètres. Durant des semaines, des milliers de volontaires venus de tout le pays ont nettoyé les plages de ce mazout collant, dénommé « chapapote », lavant à la main des milliers d’oiseaux recouverts de cette pâte noire.

Procès

►À lire aussi : Environnement: les marées noires les plus importantes de l’histoire


Lire la suite sur RFI