Dans l’espace aussi, la pollution inquiète

·1 min de lecture
Alors que vient de s’achever la COP26, le Forum de Paris est à son tour l’occasion de s’interroger sur la pollution… y compris dans l’espace, rapporte « Les Échos ».
Alors que vient de s’achever la COP26, le Forum de Paris est à son tour l’occasion de s’interroger sur la pollution… y compris dans l’espace, rapporte « Les Échos ».

S'il n?est pour l?instant pas parvenu à s?installer durablement sur une autre planète, l?homme a déjà commencé à polluer au-delà des limites de la Terre. Un bel exploit lancé dès les premières heures de la conquête spatiale et qui, selon Les Échos, commence à inquiéter les opérateurs spatiaux actuellement rassemblés à Paris, pour le Forum sur la paix. Selon ces acteurs de la conquête et de l?étude de l?espace, la concentration grandissante de déchets en orbite menace « l?utilisation durable de l?espace extra-atmosphérique d?ici à 2030 ».

Pour faire connaître ce sujet quelque peu lunaire, différents acteurs du secteur ont initié le « Net Zero Space » afin de sensibiliser la communauté internationale sur le sujet. Parmi les premiers signataires se trouvent le Centre national français de l?étude spatiale (Cnes), les agences européennes Arianespace et Eutelsat, l?entreprise chinoise CGSTL/Chang Guang Satellite et de nombreuses start-up spécialisées. L?appel qu?ils ont signé est catégorique : « Si les activités spatiales continuent à se développer à ce rythme sans actions claires, l?humanité risque d?obstruer définitivement la voie de l?ultime frontière. »

À LIRE AUSSILa Cour des comptes égratigne Ariane 6

10 000 tonnes lancées à toute vitesse

Dans le détail, rappelle Les Échos, quelque 10 000 tonnes de déchets polluent l?orbite terrestre. Ils sont essentiellement composés de satellites inactifs, de débris issus d?accidents spatiaux ou d?équipements abandonnés par [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles