L’entourage de Xavier Bertrand demande la vérification de la candidature d’Agnès Pannier-Runacher

·2 min de lecture
La ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, sur BFMTV-RMC, le 26 janvier 2021. - BFMTV-RMC
La ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, sur BFMTV-RMC, le 26 janvier 2021. - BFMTV-RMC

Le bras droit de Xavier Bertrand, ex-LR candidat à sa réélection à la tête de la région Hauts-de-France, a demandé au préfet de la région de vérifier la légalité de la candidature d’Agnès-Pannier Runacher, qui figure sur la liste LaREM dans le Pas-de-Calais.

Dans un courrier adressé au préfet datant du lundi 17 mai, Christophe Coulon, vice-président de la région, détaille ses interrogations. Il affirme que la ministre déléguée chargée de l'Industrie était "inscrite, au moins jusqu'à l'année dernière, sur les listes électorales de Paris", puisque candidate aux municipales dans le 16ème arrondissement.

Les biens immobiliers d’Agnès-Pannier Runacher en question

"Il ne peut être sérieusement soutenu que, compte tenu de ses éminentes fonctions à Paris, Madame Pannier-Runacher serait bien domiciliée dans la région", avance Christophe Coulon. "Toute déclaration en ce sens, ou tout certificat d'hébergement délivré dans ce but, devrait dès lors être regardé comme complaisant, c'est-à-dire nul".

Quant à la possibilité d'être inscrite en raison d'un lien fiscal avec une commune de la région, il relève que sur sa déclaration à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, Agnès Pannier-Runacher mentionne n’être propriétaire que de deux biens, à Paris uniquement.

La ministre "très sereine"

Sollicité par l'AFP, l'entourage de l’intéressée assure qu'elle répond "aux conditions de recevabilité" et que "comme tous les candidats, elle a fourni les documents requis." La ministre serait à cet égard "très sereine", ayant "désormais une partie de sa vie personnelle dans le Pas-de-Calais".

"Elle trouve assez cocasse de reprocher à une candidate d'exercer des responsabilités ministérielles à Paris quand on sait le temps que Xavier Bertrand aspire à y passer dans les prochaines années," ajoute la même source, se référant aux ambitions présidentielles de ce dernier. Avant d’en conclure que "Christophe Coulon est en service commandé".

Comme le rappelle l’AFP, selon le code électoral, peuvent être candidats aux régionales les citoyens "qui sont domiciliés dans la région ou ceux qui, sans y être domiciliés, y sont inscrits au rôle d'une des contributions directes au 1er janvier de l'année dans laquelle se fait l'élection, ou justifient qu'ils devaient y être inscrits à ce jour".

La préfecture doit délivrer, vendredi midi au plus tard, les récépissés définitifs enregistrant les listes déposées.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles