L’emploi devrait se dégrader selon l’Insee

·1 min de lecture

Ayant échappé à un reconfinement strict, l'économie française devrait renouer avec la croissance début 2021, mais la reprise de l'activité sera progressive, et encore soumise à l'évolution de l'épidémie, tandis que l'amélioration n'est pas pour tout de suite sur le front de l'emploi. Le produit intérieur brut (PIB) devrait croître d'environ 1% au premier trimestre, après sa chute historique de 8,2% en 2020, selon une prévision de l'Insee publiées jeudi 11 mars, révisant ainsi un peu à la baisse sa précédente prévision de 1,5%. Puis la croissance pourrait atteindre encore 1% au deuxième trimestre, dans l'hypothèse d'une amélioration de la situation sanitaire à partir de la mi-avril, avec la diffusion de la vaccination et la levée de certaines restrictions.

La semaine dernière, la Banque de France avait aussi indiqué s'attendre à une "légère hausse" du PIB au premier trimestre, même si l'activité resterait encore inférieure à son niveau d'avant-crise. Selon l'Insee, au premier trimestre, le PIB sera 4% inférieur à son niveau de fin 2019, et l'écart sera encore de 3% au deuxième trimestre. A mi-année, l'acquis de croissance, c'est-à-dire l'augmentation du PIB qui serait enregistrée en 2021 si la croissance était nulle sur la deuxième moitié de l'année, serait d'environ 5,5%, souligne l'Insee.

>> A lire aussi - Plus de 320.000 emplois ont disparu dans le privé en 2020

Une évaluation qui donne des raisons d'espérer au gouvernement, qui table sur une croissance de 6% en 2021, contre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le négociant achète 36 millions de dollars de cuivre et se retrouve avec des cailloux peints
Face au réchauffement climatique, la relance de l’économie pas assez verte selon l’ONU
L'Académie de médecine se prononce sur la vaccination obligatoire des soignants
Pour se protéger de la Chine, les Philippines veulent acheter des missiles indiens
Un premier hôtel devrait ouvrir dans l'espace en 2027