« L’Elysée en pétard » : dans l’entourage d’Emmanuel Macron, certains ont la langue bien pendue...

·1 min de lecture

Le dimanche 24 janvier dernier, le Journal du Dimanche évoquait en Une un "reconfinement imminent". Alors que les spéculations débutaient à propos d'un troisième confinement pour endiguer la pandémie de coronavirus, cette couverture a totalement enflammé la France. La suite, on la connaît, Emmanuel Macron a décidé de ne pas ordonner de reconfinement, estimant que la situation n'était aussi dramatique qu'en mars 2020 ou qu'en octobre dernier. Toutefois, le président a peu apprécié qu'une "source haut placée" se soit épanchée dans la presse.

D'après nos confrères du Point, dont le nouveau numéro est disponible ce jeudi 11 février, cette une du JDD a "mis l'Elysée en pétard". Si bien qu'une véritable enquête a débuté pour savoir qui avait (mal) informé le journal. Il semblerait que les soupçons se soient tournés vers le cabinet de Jean Castex. L'hebdomadaire a interrogé Nicolas Revel, le directeur du cabinet du Premier ministre, qui a "catégoriquement" démenti avoir échangé avec des journalistes auxquels il "ne parle jamais".

Le président, qui a récemment poussé un coup de gueule contre les scientifiques, déteste que ses discussions privées se retrouvent dans la presse. Retour en arrière. Le 27 janvier dernier, Emmanuel Macron avait prévu un dîner à l'Élysée avec quelques proches mais le rendez-vous a fuité dans la presse juste avant qu'il n'ait lieu. Énervé par ces fuites et "ulcéré", le chef de l'Etat a purement et simplement annulé le dîner. Radical.

Lire la suite sur le site de GALA

« Il est super bien gaulé ! » : Olivier Véran fait des remous au gouvernement
VIDEO - "Je sais que vous regardez" : le clin d'oeil de Brigitte Macron à Bernadette Chirac
"Ça va être une boucherie" : ce texte de loi qu'Emmanuel Macron va proposer
Le saviez-vous ? Marine Le Pen a eu trois enfants en moins d'un an
"Macron président de droite" : cette phrase qui énerve Olivier Véran