L’EI menace d’intensifier les attaques en France et cible Marseille pour la première fois

Dans une vidéo postée sur des réseaux sociaux mercredi soir, l’Etat islamique menace une nouvelle fois la France en promettant de nouvelles actions terroristes sur le territoire.

Deux djihadistes francophones apparaissent sur les images diffusées en ligne. Ils se félicitent de l’attaque de Nice qui a fait 84 morts le soir du 14 juillet.

Marseille, une ville ciblée

Dans cette vidéo, qui aurait été produite par l'Etat islamique dans la province de Ninive, selon SITE, les terroristes font pour la première fois référence à Marseille comme une ville cible pour des actions futures.

Après avoir dit tout le bien qu’ils pensent des attentats de Nice, l’un des deux terroristes francophones que l’on voit sur les images procèdent à la décapitation de deux hommes qu'il accuse d'avoir “espionné” l'EI.

Perte de terrain

Le groupe ultraradical État islamique (EI) a perdu 12 % du territoire qu'il contrôle en Irak et en Syrie au cours des six premiers mois de 2016, selon une analyse du cabinet britannique spécialisé IHS Jane’s publiée début juillet. L'EI, organisation djihadiste la plus redoutée au monde et auteur d'attentats meurtriers dans plusieurs pays, avait proclamé en 2014 un « califat » islamique à partir des zones qu'il contrôlait dans la Syrie en guerre et en Irak voisin.

Le cabinet indique par ailleurs que les revenus mensuels de l'EI ont baissé, passant de 80 millions de dollars (72,4 millions d'euros) en mars 2015 à 56 millions de dollars (50,6 millions d'euros) en mars 2016.

Daesh affaibli de l’intérieur, compte désormais sur ses combattants étrangers pour commettre des attentats sur leur territoire. Bien que l’EI ne semble pas avoir organisé directement les récentes attaques en France ou en Allemagne l’organisation a largement inspiré ses auteurs qui se sont tous les deux revendiqués comme appartenant à Daesh.