L’avortement, un sujet majeur pour les artistes d’aujourd’hui

Ce n'est pas la première fois que les arts s'emparent de la question de l'avortement en ce début de XXIe siècle, loin s'en faut. Le roman d'Annie Ernaux porté à l'écran avait paru en 2000 ; le film roumain et belge 4 mois, 3 semaines, 2 jours, réalisé par Cristian Mungiu, était sorti en 2007 et avait reçu la Palme d'or au 60e festival de Cannes, pour ne citer qu'eux. Pour autant, les œuvres – littéraires et cinématographiques notamment – qui traitent de l'interruption volontaire de grossesse se sont multipliées ces deux dernières années dans les pays occidentaux, témoignant ainsi de l'acuité de cette question, que certains auraient souhaité circonscrire au Mouvement de libération des femmes ...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles