L’avocat de Nicolas Hulot : « On nage en pleine télé-réalité ! »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Alain Jakubowicz, avocat de Nicolas Hulot.
Alain Jakubowicz, avocat de Nicolas Hulot.

Le Point :La production d?Envoyé spécial a proposé à Nicolas Hulot de venir s?expliquer ce soir, sur le plateau de l?émission dans laquelle plusieurs femmes le mettent en cause, l?accusant de viol ou d?agression sexuelle. Votre client s?y refuse. Pourquoi ?

Me Alain Jakubowicz : Nous avons demandé à Élise Lucet et aux auteurs du reportage ? que personne n?a vu ? de nous en fournir une copie afin que nous puissions le visionner et préparer nos réponses. Mme Lucet s?y est refusée, se contentant de nous donner à voir quelques bribes de l?émission, sélectionnées par elle. Élise Lucet nous dit « venez, regardez et défendez-vous », comme si nous étions convoqués par la PJ ou devant un procureur. Elle considère qu?à partir du moment où elle nous donne la possibilité de parler elle applique et respecte le principe de l?enquête contradictoire. Alors que pas du tout ! Dans le procès judiciaire, qui est le seul qui vaille, le mis en cause est informé des faits qui lui sont reprochés avant de devoir s?en expliquer ; il connaît l?identité des plaignantes qui le mettent en cause avant d?être confronté à elles ; il bénéficie d?un avocat et dispose du dossier. On aimerait au moins savoir qui sont les personnes qui accusent Nicolas Hulot, et de quoi, c?est le minimum. Eh bien, non, Mme Lucet s?y refuse ! Elle invoque le « secret des sources », mais ça n?a rien à voir ! On ne parle pas ici de « sources », mais d?accusations, et elles sont extrêmement graves. Le contradictoir [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles