Publicité

L’avocat Antoine Vey visé par une enquête pour harcèlement moral au travail

L’ancien associé d’Éric Dupond-Moretti est dans la tourmente. Selon les informations de Libération, l’avocat Antoine Vey fait l’objet d’une enquête préliminaire, du chef de « harcèlement moral au travail ». Les investigations ont été confiées le 19 janvier à la brigade de répression de la délinquance contre la personne.

À lire aussi Eric Dupond-Moretti et Antoine Vey : "Dans l'affaire Théo, la police n'a pas d'excuses"

Cette enquête pénale fait suite à la plainte d’une ancienne collaboratrice d’Antoine Vey, pour des faits remontant à 2017 et 2018. Dénigrement, pression extrême, humiliations… La plaignante dénonce le comportement de l’avocat, fustigeant une ambiance « délétère » au sein de son cabinet. « On était toujours en faute, Antoine passait son temps à nous manipuler, à donner des ordres puis des contre-ordres, à hurler », affirme la plaignante, citée par Le Figaro. Des conditions de travail qui aurait amené l’intéressée à démissionner au bout de neuf mois, avant que s’ensuivent « trois ans de dépression extrêmement profonde. »

Une enquête déontologique

« Je ne me laisserai pas faire, ce d’autant plus que cette action vient d’une consœur à laquelle j’ai tendu la main, notamment en l’embauchant au cabinet lorsqu’elle traversait une période tragique », a réagi Me Vey. Celui-ci fustige une « campagne médiatique, savamment orchestrée, visant à nuire » à son activité, ainsi qu’à son cabinet. L’avocat estime en effet que cette plainte « déposée cinq ans après qu...


Lire la suite sur LeJDD