L’avertissement du Parlement européen à la Hongrie

Le Parlement européen dénonce la dégradation de l‘état de droit en Hongrie. Les députés ont adopté une résolution qui ouvre la voie au déclenchement de l’article 7 du traité de Lisbonne. Cette procédure évalue le risque de violation des valeurs de l’Union européenne. Mené à son terme, ce processus peut entraîner une suspension du droit de vote au Conseil, l’institution qui représente les États membres. Pour l’eurodéputée de centre droit,“Viviane Reding”:http://www.europarl.europa.eu/meps/fr/1185/VIVIANE_REDING_home.html, il est temps d’agir. “De plus en plus de personnes en ont assez, ce n’est pas l’une ou l’autre décision mais c’est une violation systématique des valeurs qui forment le socle non seulement de l’Union européenne mais aussi et surtout de notre parti commun”, explique l’ancienne Commissaire européenne.

Droits fondamentaux en Hongrie : le Parlement demande que les fonds de l’UE soient placés sous surveillance → https://t.co/iRCX7uoxnY pic.twitter.com/a3HRvT9H8p— Parlement européen (@Europarl_FR) 17 mai 2017

Pour les partisans du Premier ministre hongrois au Parlement cette résolution a pour objectif de perturber les élections législatives, prévues l’année prochaine en Hongrie. “Notre position est claire: nous dénonçons cette résolution basée sur des mensonges et des informations déformées”, rétorque le parlementaire hongrois pro-gouvernemental Tamás Deutsch.

Budapest a déjà mené plusieurs batailles politiques avec les institutions européennes. Mais cette résolution pourrait être un tournant. Pour la première fois les alliés du Premier ministre hongrois au Parlement européen ne cachent plus leur agacement.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages