L’avenir est-il aux micro voitures électriques ?

L’avenir est-il aux micro voitures électriques ?-Les micro voitures Citroën Ami et Estrima Biro (©Mobiwisy/M. Lauraux)
L’avenir est-il aux micro voitures électriques ?-Les micro voitures Citroën Ami et Estrima Biro (©Mobiwisy/M. Lauraux)

Plus petites, légères et adoptant la propulsion électriques, les micro voitures sont la solution d’une automobile plus écologique et rationnelle selon un rapport signé IDtechEX.

L’univers automobile change à vue d’oeil. Or en plus de l’offensive des voitures hybrides et électriques, venant grignoter les parts de modèles essence et diesel, c’est la taille et le poids qui sont scrutés. Car la voiture est encore trop lourde pour transporter (en général) une seule personne, tout en prenant une grande place dans l’espace public. La voiture moyenne en France mesure en effet 4,20 m et pèse 1 400 kg. Pour des raisons de sobriété en ces temps de changement climatique, il faut aussi réduire les dimensions. La bonne candidate : la micro voiture, que l’on connaît sous le nom de quadricycles ou vulgairement “voitures sans permis”.

La micro-voiture dans le monde, vers une transformation électrique

C’est ce que met en avant un rapport IDTechEX, qui les considèrent comme “l’avenir plus petit et plus vert des déplacements urbains”. Le cabinet explique que “lorsqu’ils sont inoccupés, ces véhicules ont un poids moyen compris entre 100 et 500 kilogrammes.” En France, les voitures sans permis diesel très bruyantes évoluent vers des versions électriques. Suite au succès maigre de la Renault Twizy il y a 10 ans, c’est la Citroën Ami qui a lancé la popularisation des quadricycles électriques en 2020. D’autres suivent comme Aixam avec une gamme de modèles, Estrima, XEV, et bientôt Ligier via la Myli.

Voiture sans permis Quadricycle Aixam