L’Autriche interdit les symboles des Frères musulmans

·1 min de lecture
Le signe de Rabia, symbole de ralliement des Frères musulmans. 
Le signe de Rabia, symbole de ralliement des Frères musulmans.

Le 8 juillet 2021, le Parlement autrichien a interdit d?exposer, d?afficher, de porter ou de distribuer les symboles des Frères musulmans. Cette interdiction concernait déjà depuis 2020 Daech, Al-Qaïda, le Hamas, et la branche armée du Hezbollah. Elle touche également aujourd?hui le PKK kurde, les Loups gris turcs et un mouvement fasciste croate. Par ailleurs, la confrérie des Frères musulmans, créée en 1928 en Égypte par Hassan al-Banna, rejoint la liste noire des « groupes extrémistes liés à la criminalité à motivation religieuse ». L?Autriche devient ainsi le premier pays européen à prononcer une semi-interdiction des Frères musulmans. Même Donald Trump, durant sa présidence, n?avait pas franchi le pas.

Pourquoi cette interdiction des symboles et non pas une interdiction franche de la confrérie ? Tout simplement parce qu?aucune organisation en Europe ne se revendique des Frères musulmans, en Autriche, comme en France. Amar Lasfar, le président de l?association Musulmans de France (anciennement UOIF), déclarait en 2017 : « Nous ne faisons pas partie des Frères musulmans. En revanche, nous nous inscrivons dans leur courant de pensée. » Par ailleurs, la police autrichienne n?a découvert aucun lien entre Kujtim Fejzulai, l?auteur de l?attentat du 2 novembre 2020 à Vienne (4 morts et 23 blessés), et les Frères musulmans. En revanche l?Austro-Macédonien avait fait allégeance à l?organisation État islamique. Dans toutes leurs prises de parole, les Frères musulm [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles