L’Australie tente de resserrer les liens avec les îles du Pacifique, convoitées par la Chine

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, est actuellement en tournée dans huit pays insulaires du Pacifique. Un déplacement qui intervient quelques semaines après la signature d’un pacte sécuritaire avec les îles Salomon, et que Pékin a proposé récemment d’étendre à dix autres pays de la région. Le gouvernement travailliste australien, tout juste investi, veut à tout prix freiner l’avancée chinoise dans son orbite immédiate, et resserrer les liens, distendus sous l’ère Morrison, avec ces nations insulaires du Pacifique.

Avec notre correspondant à Sydney, Grégory Plesse

Sitôt le Quad achevé, Penny Wong, la nouvelle cheffe de la diplomatie australienne, était en route pour les îles Fidji. Sur place, elle s’est engagée « à rattraper une décennie perdue » et à rétablir le statut de « partenaire privilégié » de l’Australie dans la région.

Penny Wong a mis en garde les pays de la région qui seraient tentés, à l’image des îles Salomon le mois dernier, de signer un pacte sécuritaire avec la Chine, au moment où la diplomatie chinoise vante justement cette forme de coopération, qu’elle souhaite reproduire avec d’autres pays de la région.

À lire: Dans le Pacifique Sud, Pékin vante son accord régional de libre-échange et de sécurité

Augmenter les aides humanitaires et les visas de travail


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles