L’Australie s’apprête à abattre deux millions de chats

Pour réintroduire certaines espèces menacées, l'Australie va construire une clôture infranchissable destinée à éloigner les chats, accusés de détruire la faune endémique du pays.

L'Australie se prépare à la guerre. L'ennemi ? les chats sauvages présents sur 99,8% du pays, et responsables de la destruction de nombreuses espèces endémiques de l'île, selon une étude du journal Biological Conservation, relayée par de nombreux médias anglo-saxons.

Introduits par les colons au XVIIIème siècle afin de chasser les souris, les chats harets australiens sont présents aussi bien dans le désert que dans les forêts tropicales du pays. Selon l'étude financée par le gouvernement australien, les chats s'attaqueraient principalement aux autres mammifères et seraient "l'une des espèces les plus destructrices du pays". Le taux d'extinction des mammifères en Australie serait le plus élevé du monde depuis 200 ans et l'arrivée des chats.

2,1 à 6,3 millions de chats

En 2015 face au phénomène, le gouvernement australien prend une mesure drastique. Le but ? tuer 2 millions de chats. Problème, à l'époque on estime la population à 20 millions de félidés, avant que 40 scientifiques ne réalisent l'étude du Biological Conservation et déclarent que 2,1 à 6,3 millions de chats sauvages seraient en liberté en Australie. 

Abandonnés par leurs propriétaires, les chats se retrouvent obligés de vivre comme des animaux sauvages: "Ils s'adaptent très facilement à l'environnement extérieur et sont d'excellents chasseurs. Mais ils n'ont rien à faire là" explique Sarah Legge, une professeur...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi