Dans l’Aude, un Ehpad accueille une école de danse dans son jardin

Ils peuvent à nouveau danser ensemble ! Un plaisir qu’ils ne pouvaient plus partager depuis que les cours sont interdits en salle en raison de l’épidémie. Les 60 élèves de l’école de danse de Lézignan-Corbières se retrouvent deux fois par semaine, en plein air, dans le parc de l’Ehpad de la commune. "C’est une question de survie. Il fallait remotiver les enfants, les professeurs et redonner du dynamisme à l’école", explique Marielle Piedon, présidente de l'association Espace chorégraphique Lézignan danse. Les répétitions se passent sous le regard amusé et attendri des pensionnaires de l’Ehpad. Car eux aussi y trouvent leur compte. Après une année de confinement et l’interruption des animations, les cours de danse permettent de ramener un peu de vie dans l’établissement. "Cette période a été difficile pour les résidents. Ils ont des difficultés à se mouvoir ou ils n'ont plus envie, tout simplement. Cela leur redonne le goût de ressortir, de refaire des activités et de renouer des liens entre eux", témoigne Jordane Besson, animatrice à l'Ehpad. Un retour à la liberté rendu possible grâce à la vaccination des résidents. Tous espèrent désormais que le spectacle de danse de fin d’année aura bien lieu. À la maison de retraite bien sûr !