L’attaque des sirènes piratées a frappé la ville de Dallas, aux États-Unis

Morgan
L’attaque des sirènes piratées a frappé la ville de Dallas, aux États-Unis

Imaginez un peu, vous êtes sorti profiter de votre Vendredi soir, l'horloge approche de minuit lorsque soudainement, toutes les sirènes de la ville se mettent à sonner. La troisième guerre mondiale ? La fin du monde ? L'arrivée des extraterrestres ? À Dallas, il s'agissait "simplement" d'un piratage.

À 23h42 précisément, la ville de Dallas, Texas, aux États-Unis, a connu une excitation tout à fait inhabituelle. Les 156 sirènes d'urgence de la ville - utilisées d'ordinaire pour prévenir les habitants de l'arrivée imminente d'une tempête ou d'une tornade - se sont déclenchées simultanément.

Difficile d'imaginer à quoi pouvait ressembler une ville de 1,3 million d'habitants dans cette situation. D'autant qu'il aura fallu attendre plus d'une heure et demie pour que le vacarme ne cesse. Et durant tout ce temps, de nombreux habitants ne savaient pas ce qu'il se passait.

Les autorités ont tenté de reprendre le contrôle de la situation immédiatement après le déclenchement des sirènes mais ce n'est qu'après environ une heure de vaines tentatives qu'ils ont décidé de "débrancher les systèmes radio et le répéteur, pour éteindre complètement tout le réseau de sirènes."

Quant au responsable de ce piratage, les autorités penchent pour quelqu'un qui était sur place, dans la ville. Un hack à distance est exclu.

Ever wonder what the end of the world feels like? #dallas #sirens pic.twitter.com/dvokKWkZ6N

— ManicPixieDreamGay (@deadlyblonde) 8 avril 2017

Retrouvez cet article sur ubergizmo.fr

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages