L’astéroïde 2020 VT4 a vraiment frôlé la Terre de très près vendredi 13 novembre

Adrien Coffinet, Journaliste scientifique
·2 min de lecture

Des astéroïdes, il en passe tous les jours, ou presque, à quelques millions de kilomètres de la Terre et, parmi ceux-ci, il y en a tous les mois quelques-uns qui passent même plus près de nous que la Lune. Ce n'est donc pas en soi un phénomène très rare.

Cependant, bien plus rares sont ceux qui s'approchent à moins de quelques milliers de kilomètres de notre Planète. En effet, à ce jour, d'après la liste compilée par le Center for Near Earth Object Studies (Cneos), seuls 44 astéroïdes sont connus pour être passés plus près de la Terre que les satellites géostationnaires (42.164 km du centre de la Terre, 35.786 km au-dessus de la surface) avec environ 6 nouveaux par an ces dernières années. Seuls deux autres sont connus pour possiblement venir aussi près d'ici la fin du XXIe siècle, dont le célèbre Apophis en 2029.

Un nouveau record

Ce vendredi 13 novembre, à 17 h 20 UTC (18 h 20 heure de Paris), 2020 VT4 a survolé de très près l'océan Pacifique Sud. En effet, d'après les données de l'Observatoire astronomique de Sormano (Italie), ce petit astéroïde est passé à seulement 6.751 (+10/−12) kilomètres du centre de la Terre, c'est-à-dire environ 380 kilomètre au-dessus de sa surface. Cet astéroïde connu est, de loin, celui qui est passé le plus près de la surface terrestre, en dehors de ceux qui sont entrés en collision avec notre Planète et des bolides rasants.

Simulation montrant le passage de 2020 VT4 à proximité de la Terre. © Tony Dunn

Le précédent record avait été établi par 2020 QG, qui était passé à 9.320 kilomètres du centre de la Terre, soit 2.950 kilomètres de sa surface, le 16 août dernier. Il avait battu le record détenu jusqu'alors par 2011 CQ1, qui était passé le 4 février 2011 à 1.1850 kilomètres du centre de la Terre, soit 5.480 kilomètres de sa surface.

2020 VT4 fut découvert par l'Asteroid Terrestrial-impact Last Alert System (Atlas) quinze heures après son passage au plus près de la Terre. L'astéroïde ne put être détecté avant en raison de sa trajectoire...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura