L’association SOS Éducation épinglée par la Cour des comptes

Benoît Collombat
·1 min de lecture

"Le système mis en place d’appel aux dons s’auto-alimente." Pour les magistrats financiers de la Cour des comptes qui ont épluché l’activité de l’association de 2013 à 2018, le constat est assez accablant : "Les dépenses engagées par l’association [SOS Éducation] n’ont pas été conformes aux objectifs poursuivis par l’appel public à la générosité." Créée en 2001, SOS Éducation se présente comme "une association militante qui rassemble 50 000 parents d’élèves et professeurs œuvrant en toute indépendance pour que l’école transmette à chaque élève les savoirs fondamentaux et le goût de l’excellence". Elle ne se dit "ni confessionnelle, ni partisane" et "totalement transparente sur son financement".

Son crédo : appeler aux dons grâce à des envois massifs de courriers en alertant sur les défaillances de l’Éducation nationale "avec un discours très catastrophiste, sur le thème : l’école va mourir, explique le journaliste Emmanuel Davidenkoff qui a enquêté sur le sujet en 2003. Les solutions proposées son ultra-libérales avec l’idée que l’État ne fait pas correctement son travail et qu’il manipule les enfants." Retour en quatre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi