L’artiste Ben, à la recherche du monde nouveau

·2 min de lecture

Ben est à l'honneur en région parisienne. Une exposition consacrée à son œuvre vient d’ouvrir ses portes pour trois mois. Située au domaine de Chamarande, au sud de Paris, elle retrace les soixante années de carrière de l'artiste.

Plus de 400 messages, des phrases écrites en blanc sur fond noir, des peintures et sculptures, la plupart issus de sa collection personnelle. Au domaine de Chamarande, Ben arbore un t-shirt sur lequel il a griffonné avec sa célèbre écriture : « La vie est un film ». « Je suis content qu’il y ait du monde, que ça marche et que je suis là. »

L’artiste de l'école de Nice a fait confiance à sa fille, Éva Vautier, pour mettre au point cette exposition intitulée Être libre. « Être libre est venu tout naturellement, raconte-t-elle, par rapport au confinement, à l’inquiétude... à un moment, on a vu qu’on est aussi fragile. Et être libre, c’est un vrai luxe. On a tous envie de liberté. »

À lire aussi : La Fondation du doute, créée par l'artiste français Ben

La liberté, thème récurrent dans les phrases de Ben, comme l’ego, le doute ou la sexualité. Ses phrases sont ici réparties en salles thématiques : « Ben est quelqu’un qui classe toujours beaucoup, confie sa fille. Il marche par thèmes, par énergies. Il veut absolument transmettre et il veut communiquer. Il y a quelque chose de très généreux chez lui. Il a envie de passer cette façon de rechercher un monde nouveau. Chacun s’accepte. Moi, j’adore l’œuvre de mon père et de la défendre est aussi toute une fierté. »

« Le couloir du doute », « Je suis un menteur »…, à travers ces citations, désormais reproduites sur des agendas, l’artiste invite le visiteur à s’interroger sur son existence : « Chercher la vérité, quelle que soit la question. »

La quête de sens se poursuit jusqu’au 11 octobre, au domaine de Chamarande.