L’article à lire pour comprendre la très critiquée réforme de l'asile et de l'immigration

franceinfo
L'examen du projet de loi porté par Gérard Collomb a débuté lundi 16 avril à l'Assemblée nationale. Dénoncé par des professionnels du droit d'asile, il ne fait pas non plus l'unanimité au sein des députés LREM.

Depuis le début du quinquennat, c'est la première fois qu'une réforme portée par le gouvernement suscite autant de débat au sein de la majorité. Porté par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, le projet de loi Asile et immigration est arrivé à l'Assemblée nationale, lundi 16 avril, pour y être examiné pendant cinq jours. Que contient ce texte controversé ? Acte-t-il vraiment un durcissement des procédures, comme le dénoncent ses détracteurs ? Franceinfo répond aux principales questions qui se posent autour de cette réforme.

Que va changer ce projet de loi ?

Le gouvernement entend réduire la durée moyenne de traitement des demandes d'asile de onze à six mois. Celles-ci devront désormais être déposées à l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) dans un délai de 90 jours, contre 120 jours actuellement, sous peine d'être examinées en procédure accélérée. "Un demandeur débouté ne disposera ensuite que de deux semaines, au lieu d’un mois, pour déposer son recours", écrit Le Monde.

D'ailleurs, ces recours devant la Cour nationale du droit d'asile (CNDA) ne seront plus systématiquement suspensifs : certains demandeurs d'asile pourront donc être expulsés malgré leur recours. Ensuite, le passage devant le juge administratif et le juge des libertés et de la détention en visio-conférence sera facilité, notamment pour les étrangers placés dès leur arrivée (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi