L’article à lire pour comprendre les élections législatives en Inde

franceinfo
Plus de 900 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour désigner les 545 députés de la chambre basse du Parlement indien. Le Premier ministre sortant, Narendra Modi, pourrait ressortir de ce scrutin sans majorité absolue.

Avec 900 millions d'électeurs inscrits, ce sont les plus grandes élections du monde. L'Inde est rentrée depuis le 10 avril dans une course électorale longue de six semaines, dont les résultats seront connus jeudi 23 mai. Organisation, candidats en lice, contexte socio-économique... Franceinfo vous explique le déroulement et les enjeux de ces élections hors normes.

Un petit mot sur l'Inde pour commencer ?

Avec une superficie de plus de 3 millions de km2, l'Inde est six fois plus grande que la France et vingt fois plus peuplée : en 2018, le pays comptait 1,35 milliard d'habitants. Ce qui en fait le 2e pays le plus peuplé au monde, derrière la Chine, qu'il pourrait dépasser à l'horizon 2022, d'après les prévisions de croissance démographique de l'ONU.

Depuis les années 2010, le pays a connu une croissance économique extrêmement dynamique, devançant même la Chine, avec un taux de croissance qui frôle les 7%. Cependant, le développement ne suit pas : en 2017, près d'un tiers de la population vit toujours en dessous du seuil critique de pauvreté, et le chômage est à la hausse.


La société indienne est organisée en castes. Cette division de la population vient de l'hindouisme, religion majoritaire du pays et pratiquée par près de 80% des Indiens, devant l'islam (14,2%) et le christianisme (2,3%). Officiellement, l'Inde est une république laïque, mais les actes (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi