L’art et essai se transforme

Libération.fr

«En France, aujourd’hui, avec 1 200 salles, un cinéma sur deux est classé "art et essai". C’est une exception en Europe.» Une «force» qui a été renforcée, vendredi, par la directrice du Centre national de la cinématographie (CNC), Frédérique Bredin, qui présentait à Paris sa réforme de l’art et essai. Dans les grandes lignes, elle accorde des aides supplémentaires de 1,5 million d’euros (pour une enveloppe de 16,5 millions d’euros annuels), aux salles concernées.

Dans le détail, cinq mesures ont été prises. La plus importante concerne l’accessibilité au classement art et essai pour les salles. Il faudra que la salle diffuse plus de 15 % de films recommandés art et essai pour les zones rurales ou les villes de moins de 20 000 habitants, et 20 % pour les villes moyennes. Jusqu’à présent, un plancher de 10 % pouvait motiver dans certains cas une demande de classement.

Deux mesures flèchent ensuite le nouvel effort financier. La première vise à mieux soutenir les exploitants labellisés «jeune public», «patrimoine et répertoire», «recherche et découverte» (soit la moitié des salles), ainsi que ceux programmant des courts métrages. L’autre accorde un soutien particulier aux cinémas de petite taille (un à trois écrans), soit les deux tiers des salles art et essai en France.

Un effort de simplification administrative est aussi apporté, avec des classements revus tous les deux ans (et non plus tous les ans) et des formulaires allégés.

Enfin, des modifications vont être apportées sur l’agenda des films art et essai. Jusqu’à présent, leur recommandation n’était connue qu’après leur sortie. Elles seront maintenant réalisées en amont, pour que les salles puissent plus rapidement valoriser le caractère art et essai de leur programmation.

«Ce sont des mesures qui vont plutôt dans le bon sens, notamment pour les petites salles, qui sont davantage protégées, selon Thomas Ordonneau, producteur (Shellac) et par ailleurs exploitant du Gyptis, à Marseille. Elles mettent l’accent (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Art Les lignes d’Olga
OPEN MUSEUM ALAIN PASSARD, AU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE LILLE, DU 8 AVRIL AU 16 JUILLET
Art Au fond du jardin
Récap Becker
Diaporama

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages