L’Argentine tombe face à l’Arabie saoudite au Mondial 2022

Lionel Messi et l’équipe d’Argentine ont raté leur entrée dans la Coupe du monde 2022, s’inclinant d’emblée face à de surprenants Saoudiens (1-2).
Clive Brunskill / Getty Images Lionel Messi et l’équipe d’Argentine ont raté leur entrée dans la Coupe du monde 2022, s’inclinant d’emblée face à de surprenants Saoudiens (1-2).

COUPE DU MONDE - Sensation au Qatar. Ce mardi 22 novembre, l’équipe d’Arabie saoudite de football a réussi le plus grand exploit de son Histoire, venant à bout (1-2) de l’Argentine de Lionel Messi pour son premier match dans ce Mondial 2022, sur la pelouse du Lusail Stadium, dans une ville créée uniquement pour accueillir la compétition.

Et c’est peu dire que l’exploit est retentissant pour les hommes du Français Hervé Renard : depuis une défaite en finale de la Copa América 2019 et 35 rencontres disputées, l’Albiceleste n’avait plus perdu le moindre match. De quoi en faire l’un des principaux favoris du tournoi qatari.

Alem Al-Dawsari et ses partenaires fêtent le deuxième but de l’Arabie saoudite face à l’Argentine, ce mardi 22 novembre à Lusail City, au Qatar.
Matthew Ashton / AMA / Getty Images Alem Al-Dawsari et ses partenaires fêtent le deuxième but de l’Arabie saoudite face à l’Argentine, ce mardi 22 novembre à Lusail City, au Qatar.

Une dynamique que l’on a rapidement retrouvée ce mardi, les Argentins entrant pied au plancher dans la rencontre et ouvrant rapidement le score grâce à penalty de… Lionel Messi (10e minute), son septième but en Coupe du monde. Mais la suite de la première période a vite mal tourné, les Argentins se voyant refuser pas moins de trois buts pour hors-jeu et multipliant les offensives manquées.

Une succession de coups du sort dont ont su tirer profit les Saoudiens, qui sont parvenus à marquer deux buts très rapides en début de seconde période, par Saleh Khalid Javier Al-Shehri d’abord (49e) puis surtout une frappe magnifique de Salem Mohammed Al-Dawsari (53e) pour prendre l’avantage au score.

La suite a ressemblé à une longue opposition entre l’attaque argentine et la défense saoudienne, cette dernière parvenant à résister jusqu’au bout des huit minutes de temps additionnel. Tout simplement historique.

À voir également sur le HuffPost :

Lire aussi