L’ardoise fiscale de Johnny Hallyday avoisine les 30 millions d’euros

L’ardoise fiscale de Johnny Hallyday avoisine les 30 millions d’euros. Les différentes parties cherchent à négocier un accord.

L’ardoise fiscale de Johnny Hallyday avoisine les 30 millions d’euros, selon une source proche du dossier à BFMTV. Pour cette raison, les différentes parties concernées par la bataille judiciaire autour de son héritage cherchent à négocier un accord, qui éviterait de régler au fisc une partie des dettes du chanteur.

Les ennuis du Taulier avec le fisc commencent en 2007. Résident fiscal suisse puis américain à partir de 2013, Johnny doit continuer à payer des impôts sur ses revenus générés en France. Pour que ces dividendes ne soient plus imposés en France, il met en place dès 2007 un montage d'optimisation fiscale, mais il est rattrapé par le fisc qui le notifie de plusieurs redressements.

"Un mode de vie tout à la fois itinérant et bohème"

Fin mai, un jugement du tribunal de grande instance de Nanterre avait infligé un sérieux revers à Laeticia Hallyday, la veuve du chanteur, en concluant que Johnny était résident français au moment de sa mort en décembre 2017, malgré ses...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi