Ce que l'on sait du manifeste attribué au suspect des attentats contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande

franceinfo
Quarante-neuf personnes sont mortes vendredi dans les attaques terroristes menées dans deux lieux de culte musulmans, à Christchurch. Quelques heures plus tôt, un manifeste raciste de plus de 70 pages revendiquant les attentats a été mis en ligne.

L'auteur des attaques terroristes qui ont visé deux mosquées à Christchurch (Nouvelle-Zélande), vendredi 15 mars, n'a toujours pas été identifié officiellement. Il s'agit d'un ressortissant australien, décrit comme un "violent terroriste d'extrême droite" par le Premier ministre australien Scott Morrison. Une vidéo des attaques, des photos de munitions et un manifeste revendiquant l'attentat ont toutefois été publiés sur les réseaux sociaux, par des comptes portant le même nom, Brenton Tarrant. Les autorités ont admis leur existence, mais n'ont pas encore authentifié les documents.

>> Suivez en direct les derniers développements concernant les attentats contre deux mosquées à Christchurch

Franceinfo a pris la décision de ne pas les publier. Mais voici ce qu'il faut retenir de ces documents.

Qui est l'auteur présumé du manifeste ?

Le suspect est un Australien de 28 ans, identifié, sur Facebook et Twitter, sous le nom de Brenton Tarrant. Dans un manifeste mis en ligne avant les attentats contre les mosquées de Christchurch, il se présente comme un "homme blanc ordinaire", issu d'une "famille modeste" et dont les parents sont d'origines "écossaise, irlandaise et anglaise". Il insiste à plusieurs reprises sur cette ascendance européenne.

Dans une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi