Ce que l'on sait des attentats contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande

franceinfo
Des attaques contre deux mosquées de Christchurch, vendredi, ont fait au moins 49 morts parmi les fidèles rassemblés pour prier.

Une violence "sans précédent", dans une "nation paisible", a déclaré la Première ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, vendredi 15 mars, après des attentats contre deux mosquées, dans la ville de Christchurch. "Cela ne peut être décrit que comme une attaque terroriste", a ajouté la Première ministre. L'un des suspects, un Australien, est décrit comme un "terroriste d'extrême droite" par le Premier ministre australien Scott Morrison. Au moins 49 personnes sont mortes, selon un bilan des autorités donné vendredi à 9h30. Trois personnes ont été interpellées.

>> Suivez les dernières informations sur cette attaque terroriste dans notre direct

Deux mosquées bondées attaquées

Les mosquées étaient remplies, en ce jour de prière. Vers 13h40 (heure locale), un homme armé a ouvert le feu dans la mosquée Al Noor, sur Deans Avenue, dans le centre de la ville, où au moins 300 fidèles étaient rassemblés. Un témoin cité par Reuters décrit un homme blanc portant un gilet pare-balles, lourdement armé. Au même moment, un autre tireur a ouvert le feu dans un centre islamique situé sur Linwood Avenue, dans la proche banlieue, à quelques kilomètres de là.

Les autorités n'ont pas encore expliqué le déroulement précis des événements. Mais des témoins et survivants des deux attaques (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi